10 questions à… INCLOSE.

10 questions à… INCLOSE.

6 mars 2017 0 Par Juliette

Les Nuits de la Filature arrivent à grand pas… Pour se mettre dans l’ambiance, nous vous proposons de découvrir, chaque jour, un artiste de la programmation.

Au programme aujourd’hui ? 10 questions à InClose, le nouveau petit prodige de la French Touch !

Peux-tu te présenter en 1 tweet ? (140 caractères)
InClose cocktail house funky et disco sexy pour te la raconter en soirée.

De ton vrai nom Paul-Henry, tu as choisi le nom de scène InClose. Peux-tu nous dire ce qu’il signifie pour toi ?
InClose signifie « Encerclé », « torturé ». J’ai beaucoup travaillé avec des visuels circulaire, j’aime bien le délire. Aussi, je trouve à ce blaze un côté clinquant et fantaisiste que j’aime bien et qui colle bien à mon univers. Et puis, ça sonne plutôt bien non ?

Sur Soundcloud, tu es catégorisé sous le label « Electro ». Chez Culturovore, nous n’aimons pas trop les étiquettes, peux-tu nous décrire ton univers musical ?
Je n’aime pas également les étiquettes et je pense en être la preuve car je suis très éclectique dans ce que je produis bien que j’essaie en ce moment d’affiner la direction artistique de mon projet. Je construis ma musique en fonction de l’univers visuel fantastique et loufoque que je suis entrain de mettre en place. D’ailleurs maintenant je compose avec les images que j’ai en tête ainsi que l’univers de mes clips. Cela donne une musique clinquante, happy et je pense assez funky.

Ton clip « Candy » est sorti sur Youtube début Janvier, peux-tu nous en parler un peu ? Avec qui as-tu travaillé ? D’où es-venu l’idée de cette esthétique ? J’ai entendu parler d’un hommage à Akira ? Très hypnotisant toutes ces petites pilules…
Le clip de mon single Candy est le fruit de la collaboration avec un ami à moi, Milan Thevenin, que j’ai rencontré lors de mes années lycée. Nous étions tout les deux dans un lycée artistique, moi je passais mon bac L option musique et lui était en option art. Un jour en découvrant son travaille je lui ai demandé de faire mon premier clip, celui de mon titre « Funk » puis par la suite je lui ai demandé de continuer et de travailler sur celui de « Candy ». Le processus à été le même à chaque fois je lui décrivais dans un premier temps les images/ idées que j’avais en tête puis lui revenait vers moi plus tard avec un brief de ce qu’il comptait produire. On a beaucoup été en osmose sur nos idées et je pense que c’est pour ça que l’on peut dire que ça fonctionne. Sinon pour les détails, la production du clip a duré 4 mois et Milan s’est inspiré des films Glass de Bert Hanstra, Kooyanisqatsi de Godfrey Reggio ainsi qu’Akira de Katsuhiro Otomo que l’on peut clairement ressentir.

En t’écoutant, nous n’avons pas pu faire autrement que de penser à Rone ou à Cassius, avec qui tu as déjà pu (entre autres) partager une scène. Alors… Bon ou mauvais souvenir ? C’est quoi ton meilleur souvenir de scène ?
Cassius, surement car je suis fan de cette french touch disco-house et je puise beaucoup dans ce groove. Rone surement aussi car il y a là l’univers fantastique et le mood que je recherche à mettre en place dans mon projet. D’ailleurs vous remarquerez que lui aussi à tout un univers visuel d’animation qui accompagne sa musique via les clips mais aussi en live ce que je suis entrain de mettre en place également. J’ai fais deux premières parties de Rone une à Nimes qui s’est vraiment bien passé, c’était fou ! Et la seconde à Ris-Orangis où là mon ordinateur à planté et je savais plus où me mettre… Non sinon mon meilleurs souvenir de concert c’est surement ma première partie de Mome à La Cigale, j’ai trop pris mon pieds devant une salle comble.

Beaucoup de médias te définissent comme l’une des belles promesses de l’électro-pop française… Comment on réagit à ce genre de déclaration quand on a 22 ans ?
Je viens d’avoir 22 ans en effet, mais je fais pas attention à ce genre d’article (enfin j’essaie). Ça fait très plaisr et ça encourage car tu te dis que ton travaille est respecté par la presse spécialisée. Mais moi mon objectif c’est de me faire plaisir et de produire de belles choses de qualité, c’est mon unique soucis. Le reste c’est l’avenir qui s’en occupe.

2017 commence sur les chapeaux de roues pour toi… Quelles surprises nous réserves-tu pour cette année ?
En effet 2017 a vraiment bien commencé avec des belles dates, de belles rencontres, je pense ne pas avoir à me plaindre. Je suis entrain de défendre mon EP sur les routes et je pense que ça va continuer encore un petit moment car pour l’instant j’ai pas envie de me presser à sortir quelque chose pour sortir quelque chose. J’ai pas mal de son en stock mais je viens de renouveler mon studio donc j’ai envie d’explorer de nouvelles sonorité, j’ai envie de me laisser un peu de temps avant de sortir un nouvel EP. Bien sûr le prochain EP sortira en 2017 je vous rassure.

Tu seras sur la scène des Nuits de la Filature le 10 mars. Pour nos lecteurs, à quoi faut-il s’attendre quand on vient voir InClose en concert ?
J’ai en effet l’honneur d’ouvrir une des scènes de ce festival, je jouerai DJ Set donc je pense qu’il faut s’attendre à tout mais surtout à beaucoup de fun. J’aime bien m’éclater en DJ Set et me laisser aller. Je passe ce que j’aime et surtout je fais attention à comment réagissent les gens. Et puis finalement si tu veux savoir ce que c’est InClose en concert, viens me voir le vendredi aux Nuits De La Filature !

Nos rédacteurs fans de cinéma ont une question pour toi… De quel film aurais-tu aimé faire la BO ?
Manque de chance je suis absolument pas cinéphile mais deux BO de film m’ont vraiment tout de même fait kiffer ce sont celles de Due Date (comédie américaine) et celle de Drive qui est tout de même folle !

Pour finir… Peux-tu nous donner tes 3 titres du moment ?
J’écoute tellement de musiques différentes que 3 titres c’est trop compliqué mais pour être large je vais donner 3 titres très éloignés dans le genre.

  1. Mac Demarco – Chamber Of Reflection
  2. Damso feat. Booba – Paris C’est Loin
  3. Art Of Tones – Don’t Need No More

Retrouvez InClose sur la scène des Nuits de la Filature le 10 mars 2017. Pour toutes les informations et chopper vos place, c’est par ici : Les Nuits de la Filature !
Pour en savoir plus sur InClose… Rendez-vous sur Facebook !