Août, septembre 2018 en 12 albums – Part 2

Août, septembre 2018 en 12 albums – Part 2

23 octobre 2018 0 Par Vincent

La rentrée est toujours une période chargée en matière de sorties musicales. Entre confirmations et révélations, voici une liste de 12 albums dont on ne saurait que trop vous conseiller l’écoute. Bonne écoute !

La playlist qui va bien

Cypress Hill – Elephants on Acid 

Il aura donc fallu huit ans aux californiens pour reprendre les chemins des studios et donner enfin une suite au décevant Rise Up. Ce neuvième album sonne rapidement comme un bon cru.  DJ Muggs reprend le controle des manettes et déploie ici des productions sombres et poisseuses, psychédéliques par instant, judicieusement entrecoupées de nombreux interludes plus légers offrant des temps de respiration bienvenue. B Real n’a lui rien perdu de son flow et continue toujours de délivrer des odes bien sentis à la marijuana.

Jeanne Added – Radiate 

En 2015,  à 35 ans, elle sortait son premier album, une révélation. Jeanne Added a décidé d’accélérer le pas et c’est ainsi qu’elle nous revient avec Radiate. Privilégiant de nouveau le chant en anglais, la rémoise fait ici dans une électro pop synthétique soufflant le chaud et le froid, la légèreté et la gravité cohabitant ici en parfaite symbiose. Ce second album est une belle réussite et installe plus que jamais Jeanne Added sur la liste des chanteuses françaises à suivre.

Roy Montgomery – Suffuse 

Membre très estimé de la scène rock psychédélique underground dans les années 90, le néozélandais Roy Montgomery avait quasiment disparu des radars depuis le début des 2000’s jusqu’à un retour fracassant il y a deux ans. Suffuse est un lent voyage mental habité et oppressant comme propulsé au milieu d’un désert bouillant où l’on chercherait en vain une hypothétique porte de sortie. Le vétéran a su s’entourer ici d’artistes de grande qualité comme Julianna Barwick ou Liz Harris pour un album expérimental captivant.

Nothing – Dance on the Blacktop 

Quelques secondes suffisent pour comprendre exactement où l’on met les pieds sur ce troisième album des américains de Nothing. Guitares rock saturés noyant une section rythmique simple mais efficace, nous revoilà en plein milieu des années 90. Quelque part entre rock alternatif, grunge et shoegazing, sous influence des Smashing Pumpkings comme de My Bloody Valentine, Nothing récite ici proprement sa leçon. Ce troisième album ne révolutionne rien mais comblera fortement tous les amateurs du genre.

L-Space – Kipple Arcadia 

Synthés aériens, voix féminine angélique, refrain pop, passages mélancoliques, le cahier des charges de la formation Dream Pop est ici parfaitement respecté pour les écossais de L-Space. Le quatuor parvient à injecter du contraste dans ce nouvel album et nous embarque aisément avec lui, du magnifique Float Through Wires à l’onirique Space Junk. Tout juste pourra on quand même lui reprocher une seconde partie moins inspiré.

Fennec – So That I May See You Again 

Si vous êtes un peu nostalgique des hymnes électro house façon Disclosure, ne bougez plus, vous vous trouvez au bon endroit. Construit sous forme de mix par un artiste dont on sait finalement peu de chose, voilà une  collection de tracks délicieusement rétro et pleine de good feeling, un retour nostalgique au milieu des nineties débordant de classe. De subtiles et chaleureuses nappes de synthés épousent ici de solides rythmiques pleines de groove, l’album idéal pour vos prochain warm up.