Pochette de l'album

REVIEW – SremmLife 2 de Rae Sremmurd

Photo par Kristi + Scot Redman (@dstylesheet)
Photo par Kristi + Scot Redman

Révélé il y a un peu plus d’un an avec SremmLife, un premier album qui aura convaincu à la fois le public et la presse, le duo Rae Sremmurd (“Ear Drummers”  à l’envers, le nom de leur label) revient aux affaires avec le dénommé SremmLife 2.
Toujours épaulé par l’excellent et très demandé producteur Mike Will Made it, les deux frangins originaires du Mississipi continuent d’affiner leur style, quelque part entre trap percutante et hip-hop vaporeux.
Le décor est planté dès les premières mesures avec l’explicite Start a party qui a le mérite de faire comprendre à l’auditeur où il met les pieds. Morceau après morceau, on se plonge alors dans une longue soirée enfumée où se côtoient substances éthyliques et filles enthousiastes : l’enchaînement By chance et Look alive.
Si durant cette “party”, on n’est pas étonné de croiser Gucci Mane sur l’entêtant et sombre Black Beatles, on pourra regretter la présence de Lil Jon sur Set the roof, un track assez médiocre et plutôt éloigné de la ligne artistique parcourant l’album.
Dégageant par instant une certaine forme de mélancolie surprenante comme dans Came a long Way ou encore Take it or leave it, les deux frères Brown ont mûri artistiquement en l’espace d’un an et proposent un opus plaisant et efficace se clôturant en toute quiétude sur le planant Yoga.
La redouté étape du second album est donc franchi avec succès et il est bien difficile de faire la fine bouche devant l’une des sorties rap US les plus intéressantes de la rentrée.

Mes trois préférés, que je vous conseille d’écouter en priorité : By Chance, Take it or leave it et Look alive.

Clip de “By Chance”, pour le coté trap

Clip de “Look Alive”, pour le côté plus vaporeux

Critique réalisée par Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*