Tes vacances en festival #5 – Dour mon Amour

C’est quoi ?

Dour est l’un des plus gros festivals belges. Il a été créé en 1989 par Carlo Di Antonia, aujourd’hui toujours à sa tête, et actuel bourgmestre de la commune.

C’est quand ? C’est où ?

Du 13 au 17 juillet 2016 aura lieu la 28e édition du festival, sur le site de la machine à feu, dans la commune de Dour, chez nos amis belges. Une partie du terrain se situe notamment sur le Terril Saint-Antoine.

Le site web ?

http://www.dourfestival.eu/fr/

On dort où ?

Le camping, meilleur lieu pour profiter jusqu’au bout de l’ambiance du festival, est ouvert du mercredi 13 juillet 12h, jusqu’au lundi 18, 12h. Il est possible d’y loger dans des hébergements plus confort tels que les Tipis, Festihuts, Festicabins et Flexotels. Les trois derniers étant des petites maisons avec différentes sortes de confort, mais incluant toutes un lit avec matelas.

© Dour
© Dour

Comment on y va ?

En voiture, Dour est situé à une petite heure de Lille, une heure de Bruxelles et trois heures de Paris. Un immense parking est disponible à l’entrée du festival. Le covoiturage est encouragé, notamment par la mise à disposition d’un parking spécial Blablacar.

Sinon, en train c’est pratique, et une navette gratuite pour tous les possesseurs d’un billet effectue les allers-retours entre la gare et le site du festival.

Pour les plus téméraires, un parking à vélo est à disposition à l’entrée du festival.

Combien ça coûte ?

Le pass cinq jours avec l’accès au camping et la navette depuis la gare est à 155€ (commissions comprises). Les tickets pour un jour sont à 65€ sauf le mercredi à 55€, toujours camping et navette compris.

Les options pour dormir sont en sus, et je vous invite à vous reporter sur le site pour les prix et détails.

Pourquoi il faut y aller ?

Parce que c’est Dour ! Presque 300 artistes, 5 jours (et nuits) de fêtes, 9 scènes, un gigantesque festival, la Belgique, son ambiance, l’organisation. Parce qu’au delà d’un festival, c’est un moment qui permet véritablement de lâcher prise avec la réalité, d’être emporté dans la musique de 13h à 4h du matin, sans stress. Certes, c’est fatiguant physiquement, mais mentalement, vous sortirez le lundi avec des étoiles plein les yeux et une multitude de découvertes musicales.

Parce que SALUT C’EST COOL, en plus de faire l’ouverture du festival sur la grande scène, ont trois heures chaque jour dédiées sur la nouvelle scène, La Cubanisto Dancing, et niveau ambiance ils savent y faire.

Parce que même si Dour a annoncé qu’elle sera légèrement modifié, la scène Red Bull Elektropedia a été LA claque de l’année dernière, et qu’elle promet encore cette année de nous faire danser sur le terril devant une programmation pointue, et avec un décor grandiose.

© Dour
© Dour

Au delà du partenariat avec Jupiler, un bar à “bières spéciales” est présent, et les belges s’y connaissent en matière de bière. Le Bar du Petit Bois toujours au rendez-vous, vous permet de flâner dans l’herbe ou sur un hamac au milieu du festival avec l’impression d’être dans un lieu isolé. Et puis, finalement, les laveurs de mains déambulant, les cours de fitness dans les campings, les petites attractions des sponsors, sans oublier les festivaliers vous ferons passer un moment unique.

Ah, j’allais oublier, mais en plus d’avoir la frite, les belges savent les cuire ! Et un cornet à partager fait toujours plaisir quelle que soit l’heure de la journée !

Il y a qui ?

– Du beau monde !
– Mais encore ?
– Près de 300 artistes !
– En détails ?!
– Non mais Dour faut y aller comme une découverte, ne pas tout connaître, vagabonder de lieu en lieu, et découvrir !
– Et t’as pas peur de rater des choses avec les neuf scènes ?
– De toute façon, même en préparant ton petit programme t’auras un vrai problème, à moins que tu ais un don d’ubiquité fortement développé !
– Bon au moins les genres alors ?
– Dour se veut éclectique. Mais il y a quand même certains courants dominateurs. L’électro est particulièrement bien représentée, surtout la nuit, le hip-hop et le rap plutôt la journée, mais on y trouve du rock, du reggae, du métal, du hard, et puis des expériences assez inhabituelles. Bref, Dour c’est la découverte, fais-y un tour, tu verras les belges sont vraiment cool.

Je vais quand même vous donner quelques artistes que je vous conseille en ayant éplucher la programmation. Mais attention, c’est très personnel, et je ne cache pas que je suis très porté électro.

Dour © Unrrun north
Dour © Unrrun north

Mercredi
SALUT C’EST COOL & Netsky
Et sur la petite dernière, la Cubanisto Dancing, je conseille toute la programmation, très peu connue, mais avec un fort potentiel.


Jeudi
Wiz Khalifa, The Prodigy, Nastia, Paula Temple, Lady Leshurr, Stormzy, Nick Waterhouse, Fatima Yamaha, Motor City Drum Ensemble, SHXCXCHCXSH, Bjarki, Le Bask, dBridge feat. SP:MC, High Contrast feat. MC W, Haring, Jacques, Petit Biscuit, Fatima Al Qadiri, Danny L Harle, SALUT C’EST COOL, Nevrland (Ssaliva + Munix), ABRA


Vendredi
Fakear, Birdy Nam Nam, Floating Points, Richie Hawtin, Four Tet, Denzel Curry, Hayden James, Pierre, Damian Lazarus, Danny Daze, Maceo Plex, Mind Against, Kollektiv Turmstrasse, Glü, SALUT C’EST COOL, Gan Gah


Samedi
Underworld, Odezenne, N’to Live Perc, Marek Hemmann, Stereoclip, Henri PFR, Lefto, Daniel Avery, Bicep, Dope DOD, SALUT C’EST COOL, Handless DJ, Marquis Hawkes, Fort Romeau, Leon Vynehall


Dimanche
Boys Noize, Club Cheval, Etienne de Crécy, Mr. Oizo, Vald, Oxmo Puccino, 20syl & Mr. J. Medeiros, Nosaj Thing, Acid Arab, Randomer, Popof, Amelie Lens, Louisahhh, Kerri Chandler, Maya Jane Coles, John Talabot, Len Faki, Ben Klock, SALUT C’EST COOL, Olvo, Maverick

Une playlist rassemblant ces artistes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*