En plein cœur de Dour 2019 #5

Dour express

Déjà la fin de notre aventure Douroise, snif. Hier fut une journée riche en guitares. Les français de MNNQNS nous auront régalé de leur pop rock dynamique avant un périple au pays du métal. Wiegedood, The body et surtout Neurosis auront proposé des sets sombres et intenses. En fin de soirée on aura également apprécié l’électro musclé de Rezz et celle plus planante de Bicep.

La phrase du jour

‘C’est pas de la paresse, c’est de la graisse’

Le festivalier du jour

Accolé a l’entrée de la RedBull Elektropedia, c’est Lucie que nous rencontrons.

Salut peux tu te présenter rapidement ?

Hello, je m’appelle Lucie, j’ai 35 ans et j’habite pas très loin d’ici, a Valenciennes plus exactement. C’est mon second Dour, la dernière fois ça remonte a 15 ans, autant te dire que c’était un tout autre festival.

Comment tu la sens cette journée ?

Je viens quasiment que pour la scène métal et la entre deux concerts, je suis venu admirer l’installation de la RedBull, impressionnant.

Au camping ça se passe bien ?

Au vu de mon grand âge (rires) j’ai préféré choisir une formule avec tipi. C’est plus confort, je ne me voyais pas faire 5 jours au milieu de la horde dans le camping normal.

Un petit conseil pour les organisateurs ?

L’organisation, le site, les choix culinaires, tout est bien mieux que la première fois où je suis venu. Juste dommage que le rock et le métal aient perdu beaucoup de place mais j’imagine que le public métal préfère se rendre dans les festivals plus spécialisés.

Un objet fétiche ?

Aucun. Je ne suis pas du genre a garder mes objets très longtemps.

Un petit mot pour les gens qui bossent ?

Courage a vous mais je n’echangerai pour rien au monde ma place avec la vôtre. Ici avec une bière a la main et du bon son dans les oreilles, on est plutôt pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*