INSIDE – Dour 2018 en plein cœur #3

INSIDE – Dour 2018 en plein cœur #3

13 juillet 2018 0 Par Camille

Jeudi Express

Aller au festival de Dour, c’est naviguer de surprises en surprises. Tenez par exemple ce jeudi, on s’est rendu à la Caverne vers 14h45 sans trop savoir à quoi s’attendre.On y a découvert Wyatt E, un trio proposant du métal atmosphérique qui nous aura clairement fait voyager. Une autre grande surprise fut le live des Chemical Brothers. On n’attendait pas forcément grand chose de ce concert, ce fut un superbe show dont on retiendra forcément le travail époustouflant sur les visuels.

Aller au festival de Dour, c’est aussi et forcément quelques déceptions. On citera Angèle et sa pop légère pas vraiment adaptée à la taille de la Last Arena. On citera aussi Booba et son usage abusif de l’autotune, un live finalement très monotone et sans saveur.

 

La phrase du jour

Et sinon elle est où la chasse d’eau ?

Notre festivalier du jour : Xavier

Xavier, on a pas envie de trop le charrier. L’homme ? Un colosse de 2 mètres et une collection impressionnante de bracelet traduisant une solide expérience en festival !

Tu peux nous faire une petite présentation ?

Alors oui, Xavier et je viens à Dour pour la 12e fois. Bientôt 40 ans, père de famille et comme tu peux le voir (il nous montre fièrement son avant-bras), j’aime passer du temps en festival.

Quel conseil donnerais-tu pour affronter les cinq jours de Dour ?

Je ne suis pas sûr d’être de bon conseil (rires) mais si tu veux profiter au max, je dirai que le repos est essentiel.

Ton meilleur et ton pire moment du festival ?

Là à l’instant, je viens de BRNS, quatrième fois que je les vois dans le festival, et toujours aussi bien ! Et j’ai tellement hâte de voir Slowdive, je les ai connus ado, on va dire que ça va être mon petit moment de nostalgie (rires). Pour l’instant pas de mauvais moments, tout se passe parfaitement bien, comment pourrait en être autrement dans ces terres ?

Si tu devais donner une chanson qui résumerait Dour, ça serait ?

Je ne sais plus en quelle année c’était mais le live de The Hives m’avait retourné (2014 ndlr). Alors disons leur titre le plus connu, Hate to say i told you.

Si tu avais un message à faire passer à tous ceux qui ne sont pas présent à Dour ?

Bah écoute, moi ça fait douze fois que j’y suis donc même si cette année tu ne peux pas venir, penses y déjà pour 2019. Tu verras l’essayer c’est l’adopter !