INSIDE – Dour 2018 en plein cœur #4

INSIDE – Dour 2018 en plein cœur #4

14 juillet 2018 0 Par Gauvain

Vendredi Express

On est clairement monté d’un cran ce vendredi en terme de programmation. Une journée marquée par les contrastes. De la violence la plus extrême avec le rap trap hardcore de SCARLXRD ou l’électro survitaminée d’Atari Teenage Riot jusqu’à la sensibilité et la fragilité des splendides compositions de Slowdive qui nous auront émus aux larmes. De la froideur mécanique du remarquable set de Daniel Avery au rock chaleureux de Shame qui aura fait danser tout le chapiteau, assurément l’une des plus belles surprises de ce Dour 2018. Du rap expérimental underground et industriel de Dalek au tube interplanétaire Tuesday de I Love Makkonnen. Bref, vous l’aurez compris, ce fut une journée de toute beauté !!!

La phrase du jour

Il peuvent pas baisser le volume, y a des gens qui voudraient dormir !!!

Notre festivalier du jour : Laure

Aujourd’hui, on fait la connaissance de Laure, bien installée au bar à bières en compagnie de Lucas, une vague ressemblance avec l’actrice Anne Hathaway et surtout une marathonienne en festival.

Tu peux nous faire une petite présentation ?

Laure, dans la “vraie vie” (rires) je suis professeur des écoles à Reims, musicienne à temps partiel et grande amoureuse de la bière belge (elle en prend alors une bonne gorgée).

C’est pas la vraie vie Dour ?!

Ahah, non mais je veux dire par là qu’ici, on se sent un peu ailleurs, libéré, déli… Ok j’arrête !

Quel conseil donnerais-tu pour affronter les cinq jours de Dour ?

De partir à la découverte et ne pas hésiter à arriver dès les débuts des concerts. En trois jours j’ai dû faire presque 25 concerts et j’ai entendu de tout. Certes, il y avait quelques trucs un peu décevant mais majoritairement tout était bien (son copain confirme du regard). J’ai pu faire de sacrées découvertes comme Shame ou Dalek.

Ton meilleur et ton pire moment du festival ?

J’ai eu des craintes au début mais finalement le nouveau site est plutôt pas mal, non ? Vous êtes pas d’accord ? Sinon au niveau concert, je dirai bien Daniel Avery hier, il m’a complètement transporté. Le plus mauvais moment c’était jeudi en fin d’aprem. Une amie qui se retrouve à la Croix Rouge mais ça va, juste un malaise, plus de peur que de mal.

Si tu devais donner une chanson qui résumerait Dour, ça serait ?

Il y en aurait tellement…..Sky & Sand de Paul Kalkbrenner ? J’attends son live avec beaucoup d’impatience.

Si tu avais un message à faire passer à tous ceux qui ne sont pas présent à Dour ?

Je vous souhaite un bon week-end même si il ne sera jamais aussi bon que le mien ! (rires) Plein de bisous et vive Doureuuuuuhhh (son cri est repris par une bonne partie du bar).