REPORT – Jardin des plantes sous électro

Voilà maintenant trois ans, que le temps d’un dimanche après-midi de septembre, le Jardin des Plantes de Lille se transforme en Jardin Électronique. Espace chill, massage, petite restauration, bar smoothie et à bière, grand dancefloor, le site propose tout ce qu’il faut pour la réussite d’une garden party. Sous le signe du soleil, ce tome III prouve que l’évènement ne cesse de grandir et mûri au fil des éditions.

Du monde on vous dit !

Proposé en 2014 pour sa première édition, le Jardin Électronique a surpris les amateurs du genre en proposant un évènement décalé par rapport aux normes habituelles du genre. Un dimanche après-midi, gratuit, au milieu d’un parc, une programmation 100% électro. Fort du grand succès de cette première édition, le tome II est prévu au mois de septembre 2015. Malheureusement, le temps n’est pas au rendez-vous, et le site écueille des averses toute l’après-midi, ne permettant pas de rassembler le monde de la première édition.

Devant Goldhammer b2b Cravach

Le tome III est programmé le 11 septembre 2016. La météo est clémente, et l’évènement Facebook bat tous les records avec près de 14 000 personnes. En arrivant sur place, on se rend compte que l’engouement est réel : une longue queue s’étend au milieu du Jardin des Plantes, fouille à l’entrée oblige. L’espace reste à taille humaine, et est plutôt bien pensé. On trouve sur la gauche un espace chill au milieu d’un petit “champ de pierres”, la scène se situe en haut d’un muret en arc de cercle, et le dancefloor s’offrant devant est assez large, délimité par les murets, et le bar à bières.

Victime de son succès, le Jardin patauge néanmoins sur quelques points : les tickets boissons épuisés en fin d’après-midi, les pompes à bière défectueuses rendant l’accès à une boisson fraîche très longue et emmagasinant une foule devant le bar, finissant par empiéter sur le dancefloor. On imagine bien le site s’agrandir au fur et à mesure des années permettant d’avoir un espace devant la scène moins délimité, et un espace chill plus spacieux. Ce dernier permettrait d’éviter les centaines de personnes assises à l’extérieur afin de siroter leur boisson bien loin de la musique.

Matthus Raman

Côté programmation, elle est 100% lilloise et provient des différentes écuries de Lille : Family N.A.M.E., Electric Circus, Moog Familly, Welcome To My Flat, Elace Record. Arrivé à la fin du b2b entre trois DJ de WTMF, on entendra les dernières minutes nous faisant regretter de n’avoir pu profiter du set en entier. Leur électro est douce, propice au chill de l’après-midi, et les rebonds entre les artistes semblent intéressants. Goldhammer b2b Cravach prennent la suite avec une musique moins mélodique, et déviant plus vers la techno et la house. L’exercice est bien maîtrisé et le mix agréable. Changement d’ambiance avec Matthus Raman. Patron des soirées Electric Circus, il proposera un mix envoûtant, où il sera difficile de rester de marbre tant la musique est portante. Le jardin fermera ses portes avec DJOS et un mix d’électro pêchu et bien vitaminé. Une belle conclusion à quelques minutes du couché de soleil.

Le moindre qu’on puisse dire c’est que la scène électro bouge en ce moment à Lille. Et même si la mairie n’est pas très enclin aux événements, à la fête, et impose de plus en plus de restrictions, des collectifs restent motivés et continuent de se battre pour faire de chouettes événements. Le Jardin Électronique s’améliore d’année en année, sans s’éloigner de ses principes. Peut-on espérer un événement biannuel ? On aimerait ! Pousse, pousse petit jardin, on te soutient.

Texte et photos par Camille & Gauvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*