Dour festival 2016 - En partant de Red Bull Elektropedia

NEWS – DOUR 2017, ce qu’il ne faut pas rater le jeudi

Avec 236 noms sur cinq jours de festival, c’est difficile de s’y retrouver. Histoire de naviguer en terres moins obscures, on défriche pour toi la programmation jour par jour. Si tu n’es pas encore au fait sur le festival ou si tu veux découvrir la programmation du mercredi, on te conseille d’aller lire ce premier article. Ici, on s’attaque à la programmation du jeudi !

Voici une playlist regroupant tous les artistes conseillés ci-dessous. N’hésites pas à naviguer au fur et à mesure de ta lecture, on a conservé le même ordre par rapport à la présentation.

Reggae

En ouverture du jeudi, on ne manquera pas de s’ambiancer avec le reggae d’Atomic Spliff. Les belges sauront te mettre de bonne humeur avec leur sens de la mélodie imparable.

Earl Sweatshirt

Hip-hop

Peut-être es-tu accroc au hip-hop ? Bonne nouvelle, le programme de ce jeudi est plutôt alléchant. On retiendra forcément le rap musclé de Kaaris accompagné pour l’occasion du grand espoir Kalash Criminel. Les deux rappeurs sauront enflammer la Jupiler Boom box avec une formule trap pile-poil dans l’air du temps. Second artiste hip-hop de la journée, il aligne les featurings cinq étoiles et des dizaines de millions de vues sur chacune de ses vidéos, French Montana est l’un des rappeurs américains les plus en vue du moment. On ira rien que pour au moins entendre le fabuleux LockJaw. Dans un autre style, le californien Earl Sweatshirt, membre d’Odd Future, débarque à Dour pour la première fois et c’est immanquable. Posant son flow nonchalant sur des instrus futuristes, sombres et minimalistes, il est l’un des rappeurs les plus prometteurs de sa génération.

Soul / R&B

Solange

Si tu préfères un peu plus de douceur, la programmation soul et R&B auras de quoi te contenter. Tout d’abord, que dirais-tu d’un voyage cinquante ans en arrière, époque Stax ? A près de 70 ans, Lee Fields continue de répandre la bonne parole soul avec une véritable authenticité et une voix unique évoquant inévitablement celle de James Brown. Le R&B féminin est aussi très bien représenté avec tout d’abord Solange. Outre le fait d’être la sœur de Beyoncé, elle a surtout signé en 2016 un album de RnB d’une grande classe aux textures moelleuses nommé meilleur album de l’année par le prestigieux site américain Pitchfork. Si cela ne t’a pas suffi, tu pourras toujours te pencher sur les cas de NAO et Sevdaliza. La première a su parfaitement digérer d’évidentes influences 90’s alors que la seconde s’inscrit dans la lignée de FKA Twigs de part des compositions minimalistes riches en basse et pleines d’une sensualité troublante. Tu pourras même prolonger l’expérience plus tard dans la nuit avec le set du producteur français Stwo tributaire d’un style fait de RnB 2.0, de nappes électroniques lentes et lascives. Au milieu de tout ça trônent deux artistes assez inclassables, puisant leurs inspirations aussi bien dans le hip-hop que la soul, l’électro ou le R&B. Grand habitué du festival de Dour, Wax Tailor ne devrait pas décevoir. Habitué à l’exercice du live depuis plus de 10 ans, il est l’une des valeurs sure de ce Dour 2017. Kaytranada n’a que 25 ans et a frappé un grand coup l’année dernière avec 99.9%, un album à la production incroyable fait de funk futuriste, de house et de R&B délicieusement rétro. Si tu veux voir à quoi pourrait ressembler la musique de demain, c’est vers lui que tu devras te tourner.

Electro

Si tu préfères aller te déhancher sur des sonorités électro, tu vas être servi ! Vitalic, habitué du festival, revient sur la grande scène pour présenter son live ODC. Une prestation scénique proposant un medley de titres de son dernier album “Voyager”, et d’autres plus anciens, servi par un light show imposant. La nuit tombée, La Petite Maison dans la Prairie va se transformer en temple de la house avec notamment la venue de Larry Heard plus connu sous le pseudonyme Mr Fingers. Un des pères de la house de Chicago, cela fait maintenant plus de trente ans qu’il est dans le métier. Ambassadrice plus récente de la scène électro de Chicago, The Black Madonna fait ravage dans le monde de la house actuelle. DJ de l’année 2016 selon mixmag, il est intéressant d’aller écouter son set et se faire un avis sur cette femme dont tout le milieu parle. Antal, le boss du label Rush Hour, est un véritable digger en tout genre. Toujours à l’affut du nouveau disque pouvant compléter sa collection, il ne se limite pas à la house, mais la mixe avec de la soul, de la disco et des musiques plus traditionnelles. Hâte de voir le set qu’il prépare pour le festival ! Le duo israélien Red Axes, bien connu grâce à son EP “Sun My Sweet Sun” ultra coloré, viendra présenter son live. Un moment qui risque bien de te faire voyager à travers leurs inspirations mondiales. Aux sonorités proches de John Hopkins, Rival Consoles propose un son très ambiant et une expérience musicale certaine. Pour découvrir ses sons, il faudra se diriger vers le labo, où il a parfaitement sa place. Plus planante, et moins expérimentale, la musique de Christian Löffler n’en est pas moins intéressante. Les sons quotidiens sont la base de son travail, et donnent un rendu très atmosphérique.

Red Axes

Techno

Aller taper du pied sur des gros beats est plus dans ton style ? La Caverne devrait te contenter. Dax J, DJ tunisien dont on a récemment beaucoup entendu parlé à cause de sa condamnation d’un an de prison pour avoir jouer un track samplant l’appel à la prière. Côté pro, ses sets sont toujours top, mêlant acid et techno, et il parait difficile de rester de marbre devant ses prestations. Proposant une musique toujours techno, mais plus minimale, Dubfire pourrait bien nous faire voyager. En tout cas, c’est ce que sa Boiler Room a réussi à nous faire ! Karenn, fusion de Blawan et Pariah, activiste de la scène techno anglaise, il propose une techno froide à base de nappes métalliques. Le chapiteau risque de trembler durant son set !

Drum & Bass

Autant le dire, on n’y connait pas grand chose en matière de Drum & Bass, mais le jeudi sur la Red Bull Elektropedia Balzaal, c’est la journée dédiée au genre. On a quand même envie d’aller jeter une oreille sur Lenzmann pour son audace de mêler le genre à du hip-hop et de la soul. Autre artiste mêlant la drum & bass à un certain côté rock ou pop, Chase & Status peut valoir le détour. Plus planante, et colorée, Technimatic a l’air de proposer aussi un expérience intéressante. Dans un genre plus classique, on est curieux d’aller voir One87 & Mc Mush.

Cheveu Group Doueh

Rock, punk & métal

Tu ne trouves plus la Cannibal Stage sur le plan ? Pas de panique, elle a été remplacée par La Caverne, nouveau lieu de pèlerinage pour les amateurs de rock, punk et métal. Ce jeudi, tu pourras ressortir le maquillage et ton vieux tee-shirt de The Cure puisque le post punk est à l’honneur. Tu pourras venir découvrir les français de Rendez-Vous qui viendront y défendre leur très recommandable second EP Distance, entre post punk bien vénère et coldwave, le tout sur un tempo relevé. Le temps de te prendre une bière et tu te retrouveras propulsé sur la frontière entre post punk et rock bien crade avec les anglais d’IDLES. Un chant presque parlé, des riffs tranchants et une énergie folle sauront te convaincre. Énorme coup de cœur de ce début d’année, l’association étonnante entre les rockeurs de Cheveu et le groupe marocain traditionnel Group Doueh devrait être l’un des moments forts de la journée. Cette rencontre a abouti à l’un des albums les plus originaux de ces derniers mois, si tu aimes voyager musicalement, c’est à ne pas manquer.

Agar agar

Pop

Dans la lignée de Tame Impala ou encore MGMT, Temples devrait contenter les amateurs de pop psychédélique façon ambiance 60’s hippie. Si tu es plus électro pop 80’s, n’hésites surtout pas à aller voir du côté du Labo. En effet s’y produiront les français d’Agar Agar. Ce duo composé de Clara et Armand évolue quelque part entre Pop synthétique, électro rétro et disco.

[tabs type=”vertical”][tabs_head][tab_title]The Last Arena[/tab_title][tab_title]Jupiler Boombox[/tab_title][tab_title]La Petite Maison dans la Prairie[/tab_title][tab_title]La Caverne[/tab_title][tab_title]De Red Bull Elektropedia Balzaal[/tab_title][tab_title]Le Labo[/tab_title][/tabs_head]

[tab]

  • Atomic Spliff
  • Earl Sweatshirt
  • Wax Tailor
  • Vitalic ODC live

[/tab][tab]

  • Kaaris & Kalash Criminel
  • French Montana
  • Stwo
  • Kaytranada

[/tab][tab]

  • NAO
  • Larry Heard aka Mr Fingers Live
  • The Black Madonna
  • Antal

[/tab][tab]

  • Dax J dj set
  • Dubfire
  • Karenn live
  • Rendez-Vous
  • IDLES
  • Group Doueh & Cheveu
  • Temples

[/tab][tab]

  • Lenzman
  • Chase & Status dj set & Rage
  • Technimatic
  • One87 & Mc Mush

[/tab][tab]

  • Sevdaliza
  • Red Axes live
  • Rival Consoles
  • Christian Löffler live
  • Agar Agar

[/tab][/tabs]

Parcours, choix de la sélection et texte réalisés par Vincent & Gauvain

4 thoughts on “NEWS – DOUR 2017, ce qu’il ne faut pas rater le jeudi

  1. et ben moi, je suis fan de Drum&Bass et il ne faudra pas manquer les sets de Loadstar b2b Vortex b2b DC Break, ils ont de nouveaux sons tout frais et qui ont fait un malheur au dernier Rampage…de Andy C, un maitre en la matiere, du “vieux” toujours sympa Goldie, plus traditionel, qui vient de sortir un nouvel album et des anglais DJ Hype b2b DJ Hazard avec leurs “crazy Mc’s”, voila….c’est mon avis et il n’engage que moi…..

    1. Yeah, merci pour le partage de tes conseils ! C’est cool ! Et si j’ai le temps sur place, je ne manquerai pas de les suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*