NEWS – Un LAPS indoor à La Condition Publique

Fort de sa dernière édition au Fort de Mons avec une belle programmation, un endroit envoûtant et une bonne fréquentation comme on vous le racontait dans le report ici, La Classique lance une nouvelle occurrence du festival, cette fois-ci en intérieur ! Étalé sur deux jours, samedi 22 et dimanche 23 avril La Condition Publique risque de vibrer aux pulsations émises par la house et la techno ! Parcours de la programmation annoncée.

Samedi 22 avril : la techno à l’honneur

La tête d’affiche de cette première journée est non moins que le producteur DVS1. On lui doit des maxis exceptionnels sur les labels Klockworks ou Transmat. Il a par ailleurs créé son propre label HUSH, fêtant sa vingtième bougie cette année. C’est l’une des figure de proue de la techno de Mineapolis, et avec plus de vingt ans de carrière, il a su se forger une réputation pour ses mix explosifs au plus près des attentes de son public et de l’ambiance du lieu.

Second artiste de la soirée, Roman Poncet, producteur français s’est fait un nom dans le paysage techno française. Utilisant également le nom de Traumer, et Marion Poncet pour ses mix plus orienté house, il se démarque par la finesse de ses productions. Il a également collaboré avec DJ Deep pour les projets Sergie Rezza et Adventice. Il délivre des sets puissants avec du groove dégageant une techno efficace ne laissant pas de marbre.

Troisième nom, Anetha, touche féminine dans le paysage techno parisien, elle distille depuis 2012 avec un groove surprenant des sets à la frontière de la techno mélangeant rythmes hypnotiques, mélodies mélancoliques et lignes d’acid. Résidente des événements Blocaus et grande aficionado des vinyles, en quelques années elle a su instauré un véritable attrait pour sa personne, et elle est dans la tête de liste des artistes à surveiller !

Co-fondateurs du collectif OSMOZ, Meki & Kolen, lillois exilés à Paris jouent souvent lors des évènements de La Classique, tapant de la techno dur avec subtilité. Après avoir signé leurs premier EP Metropolis fin 2014 sur Enlace Records, pour ce LAPS, les deux comparses se produiront en live pour la première fois !

Originaire de Lille, Mathys Lenne porte un très grand espoir pour le paysage électronique de celle-ci. Il a commencé par des EP plutôt deep avant de s’orienter vers un univers plus techno chargé de mélancolie. Il a rejoint au début de l’été dernier La Classique en tant que résident, et sera donc également présent lors de la première soirée du LAPS indoor dédié à la techno.

Dimanche 23 avril : house music

Tête d’affiche de cette seconde journée consacrée à la house, l’australien Mall Grab casse les codes du genre et a déjà acquit une renommée internationale. Le jeune prodige a déjà plusieurs EP à son actif, et notamment le tube “Can’t” adoré par le public.

Actif depuis 2012, Marquis Hawkes est un homme mystérieux. À ses débuts, proche de la house brute, il est parti explorer les ambiances plus sombres de la techno avec son second nom Juxta Position et a notamment sorti un trois titres sur le label de DVS1. Il se produira sous son nom house au LAPS, et si le set est du niveau de la Boiler Room, il risque de ne pas vous laisser de marbre !

Niçois d’origine, Sweely incarne une image jeune et dynamique de la house française. Bien qu’il est démarré la musique avec la batterie et le piano, le producteur se tourne très vite vers la musique électronique et poste frénétiquement des nouveaux sons régulièrement sur son compte Soundcloud. Sa performance au Weather Winter de fin 2016 montre le niveau auquel on peut s’attendre pour son live au LAPS.

Co-organisateur du LAPS, Ahma est bien connu des fans de La Classique car il en est également résident. Il oscille entre house et disco.

Également résident de La Classique, Santi est également un espoir de la scène lilloise. Toujours dans le but de faire danser, il aime mixer les mélodies somptueuses et les basses grasses.

Chill-out par Don’t Kill My Vibe

Les organisateurs parlent également d’un espace chill-out démesuré pour permettre tout le long du week-end de se poser et se détendre. L’ambiance de cet espace sera assuré par Don’t Kill My Vibe, un jeune collectif lillois composé de cinq passionnés de musique proposant des atmosphères conviviales autour de la house.

Samedi 22 avril 2017
➤ Early-bird 18€ / Regular 20€
Dimanche 23 avril 2017
➤ Early-bird 15€ / Regular 18€
La Condition Publique – Roubaix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*