REPORT – Ravi d’avoir retrouvé Peo Watson, un peu moins les 2manydjs à l’Aéronef

Une fois n’est pas coutume, on pénètre dans l’enceinte de l’Aéronef deux bonnes heures après le début de la soirée ratant de ce fait la première partie DDDXIE. Peo Watson bien à son aise au milieu de la grande scène nous accueille avec un inédit de nos bien-aimés You Man. La foule est intense et dégage une profonde énergie permettant d’avoir un dialogue intéressant entre l’artiste et les envies du public. Depuis la fermeture du mythique Magazine Club à Lille, les occasions de voir Peo se font de plus en plus rares sur la métropole. Et c’est avec une joie non dissimulée, qu’on l’écoute son DJ set de nos deux oreilles bien ouvertes ! Au fil des années, l’homme se bonifie. Doté d’un incroyable arc dans tous les genres, il décoche toujours une sélection musicale intéressante et recherchée, essayant de coller au mieux aux autres artistes de la soirée. Bien qu’habituellement, il affectionne particulièrement le downtempo, ce soir les musiques jouées seront d’un BPM un peu plus élevé. Des transitions gracieuses, des rythmes effrénés, le tout nous faisant danser à merveille et provoquant un pur moment de bonheur.

Peo Watson sur scène

Pour lui succéder, l’Aéronef accueille les frères Dewaele non pas dans leur formation Soulwax, mais celle 2manydjs ! Réputé pour leur collection gargantuesque de musique, ils offrent un mashup de musique à base d’électro, aux nombreuses références pop et rock. Un peu moins inspiré qu’à l’accoutumée que ça soit pour la projection d’images en arrière-plan qu’au niveau de la sélection musicale un peu trop monotone à mon goût. On passera tout de même un moment agréable en leurs compagnies dans cette salle si magique qu’est l’Aéronef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*