REPORT  – Thylacine à l’Aeronef : The World is Yours

REPORT – Thylacine à l’Aeronef : The World is Yours

4 février 2019 0 Par Vincent

Le froid, le vent, la pluie. La météo n’est guère au beau fixe en ce moment. On a plus que jamais besoin de petits moments pour oublier ce temps déprimant et le concert de Thylacine était en tout point la dose de réconfort qu’il nous fallait.
Ce soir c’est une salle comble qui accueille l’Angevin, un succès mérité dont le principal intéressé semble encore surpris . Plusieurs écrans amovibles composent une scénographie assez minimaliste et qui sied parfaitement à l’expérience proposée. Il est ici question de voyage et dès les premières notes, on en prend plein les yeux. Les splendides vidéos proposées en fond sont totalement immersives, un festival de couleur, du bleu glacé des grands lacs au rouge ocre ardent du désert argentin. A ceci se greffe d’autres vidéos plus abstraites faisant d’avantage appel à l’imagination.
Comparativement au sublime Transsibérian, on avoue avoir été moins séduit par l’écoute de R.O.A.D.S. En live, notre avis est tout autre, les différents titres joués ce soir résonnent désormais bien mieux dans nos oreilles. L’appui de la vidéo et la qualité du son amènent notre ressenti à un tout autre niveau. Partagé entre ses machines et son saxophone, Thylacine n’en oublie pas de jouer ses morceaux les plus anciens tandis que les panneaux en toile de fond se répartissent sur toute la scène. Ici et là, il se fend de quelques discrètes interventions. Le public complètement acquis à sa cause fera le nécessaire pour obtenir un rappel qu’il obtiendra évidemment.
On entend dire que le show d’environ une heure et quart était peut-être un peu court. Avec juste deux albums et quelques EP’s, c’est pourtant une durée tout à fait acceptable. À la sortie, ce sont majoritairement des visages radieux que l’on croise, sans doute heureux tout comme nous d’avoir pu partager les rêves d’un musicien à l’ambition belle, le monde à portée de casque.

Texte : Vincent, Photos : Gauvain