REPORT – Voyage en compagnie de Thylacine à l’Aéronef

Un an après sa dernière venue, Thylacine a de nouveau arpenté la scène de l’Aéronef devant une salle comble, venu prendre un grand bol d’air frais. Le coronavirus, le 49.3, le temps dégueulasse depuis deux mois, rien ne va en ce moment et ce concert est arrivé à point nommé pour réchauffer nos cœurs et nos âmes. N’ayant sorti qu’une poignée de titres depuis son dernier passage, on ne s’attendait pas vraiment à être surpris et de surprises il n’y en eut pas vraiment, ce qui ne nous aura pas empêché de passer un bon moment. Maitrisant désormais son live à la perfection, l’Angevin s’est une nouvelle fois appuyé sur ses deux excellents albums que sont Transsibérien et ROADS Vol. 1, nous faisant toucher du doigt et du regard les lointains pays qu’il a parcouru de long en large. Il est de nouveau parvenu à insuffler à ces compositions d’électro rêveuse une énergie communicative, captant dès les premières minute une foule conquise venu très nombreuse. Il a de nouveau prouvé ses grands talents de musicien usant de son fidèle saxophone, de percussions ou plus surprenant encore d’un baglama pour le morceau Anatolia, un instrument turc à cordes que l’on a peu l’habitude de voir. Rodé à l’exercice, ce fut une heure et quart d’un show sans aucun temps mort et à la sortie, de grands sourires se dessinaient sur tous les visages. On est désormais maintenant impatient de connaitre la future destination de ce producteur hors pair.

Texte et photos : Gauvain et Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*