REVIEW – Alien Covenant de Ridley Scott

Vieille de maintenant quarante ans, la saga Alien aura marqué de son empreinte l’histoire de la science-fiction au cinéma. Tout d’abord entre 1979 et 1997 sous les ordres de Ridley Scott, James Cameron, David Fincher ou encore Jean Pierre Jeunet, le mythe Alien aura évolué au rythme de quatre excellents films aux styles totalement différents. 

En 2012, Ridley Scott décide de relancer la machine avec le prequel Prometheus. Loin d’être un mauvais film mais en dessous de ses prédécesseurs en termes de qualité, ce cinquième opus aura ravivé la flamme chez les fans de la saga qui voient aujourd’hui débarqué la suite avec Alien Covenant. Toujours situé en amont d’Alien le 8 ème passager, ce nouvel épisode nous propose de suivre le vaisseau Covenant en route pour la planète Origae-6 afin d’y implanter une nouvelle colonie. Suite à une collision, le vaisseau subit de graves dégâts entraînant la mort de plusieurs membres. Arrêté brutalement dans sa course, l’équipage n’a d’autres choix que de procéder aux réparations. C’est durant celles-ci qu’ils parviennent à capter un étrange message provenant d’une planète proche et montrant tous les indices d’un monde tout à fait viable.

Après une brillante scène d’introduction à la saveur preque Kubrickienne laissant présager du meilleur, Alien Covenant se transforme bien vite en un plat sans saveur dont les quelques qualités ne sauraient masquer les cruels défauts. Si on veut rester sur le positif, alors on retiendra de ce sixième volet des qualités esthétiques indéniables. Ridley Scott a souvent su construire des films avec un réel travail sur le plan graphique. Alien Covenant contient quelques très beaux plans portant encore l’héritage de l’artiste suisse H. R. Giger.

Interprété par Michael Fassbender, David est incontestablement le seul personnage digne d’intérêt du film. S’interrogeant sur  la création ou encore la nature humaine, il développe des idées suscitant des pistes de réflexion intéressantes chez le spectateur. Ce n’est pas de la grande philosophie non plus mais ça passe au regard du reste du film, très médiocre.

Le casting est raté et les personnages souffrent d’un manque de charisme évident. Entre apitoiements pénibles, comportements irrationnels et caricatures, l’équipage du Covenant m’aura laissé froid et n’as suscité chez moi aucune espèce d’empathie. Ridley Scott a clairement oublié de se pencher sur l’écriture de ces personnages au profit uniquement de de celui de David/Walter.

Le scénario du film tient sur une feuille en jouant inexorablement la redite des anciens épisodes. On peut passer outre le fait des quelques incohérences mais l’histoire est sans intérêt et les rebondissements tellement prévisibles. Il ne se passe pas grand-chose dans ce film, on s’y ennui même très souvent.

Il paraîtrait que Ridley Scott désire réaliser encore plusieurs volets pour relier tout ça à son premier film. Franchement au vu de ce décevant Alien Covenant, il serait utile de refiler le projet à une autre équipe de scénaristes sous peine de tomber dans l’anéantissement total de la franchise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*