REVIEW – Get Lost EP de Frau Silberfischer

Signée sur le label Bon Temps Records fondé par l’artiste français Verlatour, Frau Silberfischer fait aujourd’hui paraître un second EP dans la droite lignée de son prédécesseur Spectrum, paru il y a un an. Il faut d’abord savoir que la berlinoise mène une double vie. Une partie de son temps, elle l’occupe comme designeuse dans la mode en créant des vêtements ou encore des sacs. L’autre partie de sa vie est donc consacrée à la musique, de l’électro industriel dont l’affiliation à la ville allemande est plus qu’évidente. 

Get Lost, nom donné à ce nouvel EP comprend 5 titres et 2 remixes. Sur Contradictions, l’atmosphère est plantée rapidement. Rue peuplé de gens déprimés, ciel gris, pluie froide, une atmosphère sombre qui fait immédiatement penser à l’univers torturé parcourant certains films de David Fincher.

You Wish se situe dans la même veine. Une ligne synthétique menaçante appuyée par des percussions métalliques sèches, une caisse claire qui claque. Le titre est bien produit et on sent un réel travail sur les textures mais d’avantage de progression n’aurait pas été pour déplaire.

Sur Get Lost, la productrice allemande arrondit en partie les basses et donne plus de groove à l’ensemble. Un groove froid sur lequel il sera difficile de danser mais qui une nouvelle fois réussit à pose une atmosphère inquiétante très cinématographique.

Vient alors Don’t Ask, selon moi le meilleur titre de cet EP, hors remix. Toujours aussi imbibé de noir, ce titre urbain prend une dimension plus dramatique et surréaliste. On y entend à gauche et à droite des voix ensorcelantes et fantomatiques semblant nous guider vers des chemins défendus. Il y a là un côté plus grave, comme une invitation à pénétrer des territoires toujours plus sombres.

Enough Damage, le morceau de clôture, est une plage de dark ambiant boosté par des sonorités industrielles presque flippantes. On est bien arrivé dans le fin fond du Berlin tel qu’on peut souvent se le représenter. Une ville au charme magnétique qui décidément n’a pas fini d’inspirer les artistes électros.

Un petit mot sur les deux remix. Il y a tout d’abord une relecture de You Wish pas forcément très emballante.  Remixé par Diluted Mind, il n’apporte au final pas grand-chose au matériau de base, que ce soit dans l’ambiance ou l’émotion ressenti.  

Par contre le second remix est lui un petit bijou de techno dark comme on l’aime. Blac Kolor a totalement revu le morceau original pour en faire un excellent track que ne renierait sans doute pas Boris Brejcha ou The Hacker. Le genre de rouleau compresseur capable de vous motiver une foule zombifié à 3h du mat.

Excepté ce deuxième remix qui sort du lot en termes de style, ce nouvel EP confirme les penchants de Frau Silberfischer pour une musique électro sombre, très synthétique et froide. En terme d’atmosphère c’est maîtrisé, reste sans doute maintenant à procurer d’avantage de point d’accroches à l’auditeur pour dire d’y revenir plus régulièrement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*