REVIEW – I See You de The XX

Mis très logiquement sur un piédestal dès leur fantastique premier album, les londoniens de the XX avaient un peu disparu des radars. Il faut dire qu’entre temps, il y aura eu un second album convaincant mais pas brillant et surtout Jamie XX a entamé une carrière solo très productive conclu sur un premier album tout à fait recommandable. the-xx-x-davy-evans-i-see-you

Cinq ans après, revoilà la formation au complet sur un troisième album où il faut le dire, il y a à boire et à manger. Dès les premières notes de Dangerous, on perçoit un net changement dans le son du groupe. Fini la pop ultra minimaliste et sombre, le trio s’est installé sur des terres plus chaleureuses. On ressent nettement l’influence du travail solo de Jamie XX qui injecte ici plus de soul, de groove et de luminosité.

L’entrée en matière se poursuit avec l’agréable Say Something Loving où l’alternance entre Romy et Oliver fonctionne toujours autant. Il y a là multitude d’influence sans que cela ne sonne comme quelque chose de forcément déjà entendu. Un bon point donc. En parallèle, The XX est toujours capable de pondre des morceaux à la beauté fragile qui semblent ne tenir que sur un fil. C’est le cas de l’introspectif Violent Noise bénéficiant d’un joli travail sur les textures.

L’album se déroule et petit à petit, on commence à déceler des défaillances qui se transformeront au fil des écoutes en réelles déceptions. Ainsi Lips, Brave for you et Performance ne suscitent absolument aucune émotion si ce n’est l’ennui. Sur ces titres, les anglais rendent une copie trop propre, c’est soigné mais ça manque cruellement d’épaisseur.

Le trio parvient à redonner, ici et là, des signaux positifs et proposent quand même quelques compositions plus digne de leur réputation. Replica est intéressant dans son approche. On ressent l’influence de l’indie pop des années 80 et des années 90, le tout baigné dans une sorte de clarté apaisante.

Le single ‘On Hold’ est certainement l’une des plus belles réussites de l’album croisant un couplet mélancolique à un refrain entrainant et dansant. Ce captivant mélange clair/obscur est ici remarquablement dosé. Malheureusement l’album retombe dans ses travers sur les derniers titres que sont I Dare you et Test Me souffrant des mêmes problèmes évoqués ci-dessus.

The XX signe un retour en demi-teinte. Si I see you contient son lot de bons morceaux, le tout n’est jamais parvenu à m’emballer. On sent que le groupe est de plus en plus à l’aise avec ses machines et ses instruments mais il a par instant, semble-il, oublié le fond au détriment de la forme.

un-pandaun-pandaun-pandaun-panda-copie-2un-panda-copie-2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*