REVIEW – YOUR NAME de Makoto Shinkai

Avec son remarquable dernier film, Your Name, le réalisateur Makoto Shinkai vient de se faire une place de choix dans le cinéma d’animation japonais. Souvent présenté comme l’un des dignes héritiers d’Hayao Miyazaki, Makoto Shinkai évolue cependant dans un registre un peu différent du maître des studios Ghibli.Your-Name-Affiche

Situé dans le japon actuel, Shinkai va se faire rencontrer deux personnages aux vies diamétralement opposés. Mitsuha est une jeune lycéenne vivant dans la campagne, partagée entre l’école, une éducation où les rituels anciens ont encore leur place et surtout l’ennui qui l’amène à désirer les lumières de la capitale. De son coté, Taki est un adolescent vivant à Tokyo, balancé entre des études qui ne l’intéresse pas beaucoup et un boulot de serveur où il est tombé amoureux de l’une de ces collègues.

Un jour une comète passe et se produit alors l’inexplicable, l’âme de Mitsuha se retrouve dans le corps de Taki et inversement. Débute alors pour chacun la découverte de l’autre et d’un tout autre monde.

Une chose est sûre, Your Name n’as pas volé ses critiques élogieuses. L’un des plus gros succès du cinéma au Japon est un film original qui frappe par l’étonnant mélange des genres qu’il propose. Il y a là une romance touchante entre Taki, garçon timide, et Miki sa jolie collègue de travail. On suit également avec beaucoup d’attachement l’histoire d’amitié liant Mitsuha et Taki, évoquant sans lourdeur la notion de genre et la définition de l’identité.
Le film est aussi une étude sociologique remarquable, tout en finesse, confrontant avec un regard juste le japon traditionnel de la campagne et la jungle urbaine de Tokyo. Entre deux, on part dans le registre de la science-fiction en effleurant les notions de multivers et de faille temporelle avant de virer au film catastrophe, le tout saupoudré d’une pincée d’écologie. Même le registre de la comédie n’est pas oublié avec certains passages très amusants où le comique de situation est parfaitement exploité.

Pour couronner le tout, Makoto Shinkai propose un festival de couleur et une leçon en matière d’animation, c’est souvent très beau avec certaines séquences réellement bluffantes en terme de technique. La bande son, quant à elle, est toujours en parfaite adéquation avec le propos. Un peu d’ambiant, une petite dose de pop punk, le tout accompagné de thèmes plus classiques et très réussis de cordes ou de piano.

L’année 2017 commence donc de la meilleure des manières. Malgré un final qui s’éternise un peu trop à mon gout, Your Name est un film d’animation à voir absolument. Que vous soyez amateur du genre ou si vous désirez juste vous évader le temps de deux heures, je ne peux que vous le conseiller.

un-pandaun-pandaun-pandaun-pandaun-panda-copie-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*