Tes vacs en fest’ 2017 – CABARET VERT

C’est quoi ?

Cabaret Vert

C’est quand ?

Du 24 au 27 août 2017

Le site web ?

Site web du festival

C’est où ?


Pourquoi il faut y aller ? 

Situé dans les Ardennes, à Charleville-Mézières, le festival Cabaret Vert, même avec son succès grandissant, reste un festival à taille humaine et à l’identité forte. Accueillant un public hétéroclite de tout âge, il y règne une ambiance bon enfant et joyeuse. Soucieux de son impact écologique, les organisateurs ont mis en place une politique de développement durable au cœur du projet. En plus d’un festival de musique, au Cabaret Vert tu trouveras également un festival de bandes dessinées, un espace dédié aux arts de rue, et au théâtre, et même un mini cinéma où on y diffuse films expérimentaux ou documentaires. ! Une valeur ajoutée qui n’est pas sans donner un cachet particulier au festival.

Cabaret Vert 2016 – L’arche du Temps des Freaks

Le site est agencé autour des deux scènes principales. Une multitude d’endroit propice au chill s’organisent de part et d’autre de ces scènes, à l’ombré des arbres bien souvent vitaux pour résister aux chaleurs du Square Bayard. « Le Temps des Cerises » mini club à ciel ouvert à l’ombrée des arbres où il est toujours agréable d’y faire un tour à tout heure. « Le Temps des Freaks » propose un espace forain avec théâtre de rue, spectacles de marionnettes, et autres attractions décalées bien agréable pour un petit répit dans la journée. De nombreux spots pour manger sont installés, servi admirablement par une qualité de nourriture au top. À l’aide de la monnaie locale, le Bayard, tu auras accès à un énorme éventail de mets d’origines locales à des prix très abordables. On y trouve la Cacasse à cul nul, burgers, crêpes en tout genre, une multitudes de plats végétariens, et même, pour les plus affamés, une Poutine.

Niveau boisson, tu ne vas pas être en berne non plus, bières ardennaises et belges (le président du festival ayant annoncé de beaux changements de ce côté là), jus de fruits locaux, fontaines à eau gratuites à disposition. Point de coca dans ce festival, et ce n’est pas pour déplaire ! Si l’ambiance far-west vous branche, vous pourrez prendre la direction du bar au milieu du festival, un voyage assuré !

En bref, le Cabaret Vert, c’est l’un des derniers festivals de la saison, proposant une charte écologique respectueuse de l’environnement, une programmation on ne peut plus hétéroclite, une ambiance bonne enfant, une gastronomie de haute volée, le tout à un prix plus que raisonnable. Grâce à l’accent mis sur le décor ces dernières années, tu risques bien de ressortir de ce road trip en Ardennes avec des étoiles plein les yeux !

Cabaret Vert 2016 – Drôle de champignon !

On dort où ? 

Au Cabaret Vert, tu as deux écoles, deux campings, deux ambiances. Si tu es un fêtard de l’extrême, que tu n’as pas peur du bruit et que tu as la flemme de faire un peu de marche, direction le camping du Dormeur du Val, à l’entrée du festival. Un endroit où tu pourras même profiter des petites animations et autres jeux pour occuper ta matinée.
Tu as besoin de repos, de calme pour pouvoir aborder ta nouvelle journée avec sérénité ? Opte pour le Camping de la vieille Meuse, situé à un quart d’heure de marche du festival, tu devrais y trouver ton confort et tu pourras même louer l’un des nombreux tipis proposés.

Les deux campings seront ouvert dès le mercredi soir à 18h et ceci jusqu’au lundi 12h, pour la somme de 10 euros. Ils offrent tous les deux douche, sanitaire et restauration.

Si tu es vraiment en besoin de grand confort, tu trouveras à Charleville Mézières, des AirBnB et autres hôtels mais un festival sans camping, est-ce bien envisageable ?

Comment on y va ? 

Situé en plein centre de la ville de Charleville-Mézières, le festival du Cabaret Vert est très accessible. Pour rester dans la volonté écologique du festival, tu peux venir en train, la gare étant à moins d’un quart d’heure à pied du site.

Tu peux aussi opter pour la voiture et bénéficier d’un parking gratuit facilement accessible en sortie d’autoroute à quelques foulées du festival. En partance de Lille, comptes 2h30 de route.

Combien ça coûte ? 

À l’heure où les prix des festivals grimpent en flèche, le Cabaret Vert continue d’afficher des tarifs vraiment attractifs, avec un pass 4 jours à 92€, et un pass 3 jours (vendredi, samedi et dimanche) à 62€. À la journée, ça te coûtera 38€, sauf le dimanche, à 6€ seulement. Pour acheter ton billet, viens par ici.

Il y a qui ? 

Comme chaque année, l’affiche du Cabaret Vert est des plus éclectiques, partagée entre têtes d’affiche internationales et découvertes. Je te conseille d’écouter la playlist, au fur et à mesure de ma sélection. Les artistes sont dans l’ordre du texte.

Jeudi 

MC Ride of Death Grips.

Le festival démarre fort le jeudi, avec la présence des légendaires Cypress Hill, l’un des groupes de hip hop les plus importants de l’histoire avec une formule faite de rap enfumé et de G Funk. Toujours en rap mais au rayon très énervé, on suivra forcément Death Grips. Précédé d’une réputation en live très flatteuse, les californiens donnent dans un mélange entre punk, rap et électro et sauront à coup sûr dynamiter le square bayard.  Pour te calmer, tu pourras aller te blottir dans la pop un peu dépressive de London Grammar. Le jeune trio anglais viendra te faire découvrir ces toutes nouvelles chansons, émotions garanties. Si tu devais faire une belle découverte ce jeudi, ce pourrait être Mondo Cozmo. Le californien parcourt un large spectre allant d’un rock fédérateur à une pop plus confidentielle.

Vendredi

Korn

Inévitablement Korn est le concert à ne pas manquer et devrait rallier un public nombreux. Peut-être moins percutant qu’il y a 20 ans, les chefs de file du mouvement Néo Métal ont néanmoins, dans leur longue discographie, de quoi enflammer le cabaret vert. Pogo et slam en perspective. Toujours aux rayons guitares mais dans un style nettement plus garage, on trouve le duo The Kills mené par la charismatique chanteuse Allisson Mosshart. On ne manquera pas non plus le rock indé de Band Of Horses qui n’est pas sans rappeler celui de Grandaddy ou les ambiances à la Flaming lips.
Si ton truc c’est le hip hop, il faudra ne pas louper Denzel Curry. A 22 ans à peine, il est l’une des figures montantes du rap US et viendra poser son flow agressif sur des productions traps bien énervées. Si tu cherches un peu plus d’originalité, c’est vers Carpenter Brut qu’il faudra aller. Ce producteur français installe des sonorités 80’s façon générique K2000 au cœur d’un mélange électro heavy rock entraînant et captivant. On ne manquera pas non plus de découvrir en live la pétillante Jain. Vous avez forcément entendu l’un de ces tubes fait de pop légère et catchy, concentrant pas mal d’influences.

Samedi

Franz Ferdinand

Toujours autant attendu, les français de Justice ont fait paraître leur troisième album en 2016. On y retrouve ce mélange assez osé entre électro, heavy rock et disco. Normalement ça devrait le faire et puis si ça ne marche pas, on se rabattra sur les écossais de Franz Ferdinand, véritable machine à faire danser. De 7 à 77 ans, il sera impossible de rester de marbre à l’écoute des mélodies imparables de la bande à Alex Kapranos.
On ne manquera pas d’aller dire bonjour à Vald. Celui-ci continue d’arpenter la France entière avec son rap décalé d’où ressort un véritable travail dans l’écriture. Dans la famille dub, je demande le lyonnais Panda Dub, véritable référence dans le milieu et dont les bonnes vibes ne manqueront pas de t’apaiser ou de te faire décoller. Une fois que tu auras vu le clip de Territory, tu n’auras qu’une envie, en savoir plus sur ce groupe nommé The Blaze. Entre house, soul et électro pop, ils pourraient être l’une des grandes révélations de ce festival. Si tu aimes le surf rock et la pop psyche, Allah-Las sera parfait pour se détendre. Si tu es toujours sur 240V,  tu préféreras aller voir du côté de Last Train. Le quatuor français alterne aisément moments calmes et refrains puissants, puisant essentiellement dans le rock anglais.

Dimanche

Petit Biscuit

Le dimanche est le jour de repos. Ça tombe bien parce que c’est ce jour où tu pourras te plonger dans les nappes rêveuses de Petit Biscuit. Le jeune musicien est peut être l’un des futurs grands noms de l’électro made in France.  On continuera de prolonger le trip avec FKJ également porteur d’une électro très contemporaine et planante pleine de vie et de soul. Enfin on ne manquera pas non plus The Yokel et sa recette à base de country et de folk, idéal pour ce dernier jour de festival.

Pour découvrir le reste de la programmation, je t’invite à visiter cette page.

Pas encore convaincu, regarde notre aftermovie de l’année dernière, allez viens on est bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*