Last Arena

Tes vacs en fest’ 2017 – DOUR

C’est quoi ?

DOUR, l’un des plus gros festivals belges !

C’est quand ?

Du 12 au 16 juillet 2017

Le site web ?

Site web du festival de Dour

C’est où ?

 

Pourquoi il faut y aller ?

Bien plus qu’un simple festival, Dour c’est une expérience et une aventure à part entière, offert notamment par une programmation démentielle, une ambiance bon enfant à la belge, et une redécouverte de soi. Quand tu quitteras le festival lessivé, le lundi matin, tu auras l’esprit libre et apaisé, rempli d’une multitude de découvertes musicales et de souvenirs émergents à chaque soirée avec tes potes. Si un temps soit peu tu te laisses aller, tu auras l’impression d’avoir effectué un grand voyage.

Pendant cinq jours, sur les plaines (souvent) arides de la machine à feu, aux pieds des térils, c’est plus de 230 artistes couvrant un large spectre musical que tu auras l’occasion de découvrir. Avec ses sept scènes jouant en parallèle, le festival permet à chacun de trouver son bonheur à plusieurs moments de la journée.

Red Bull Elektropedia

Pour les amateurs d’électro, le partenariat avec Red Bull offre une scène sur les pentes du téril à part entière : à ciel ouvert, des centaines de projecteurs sur des armatures métalliques, un système son démentiel et des écrans de toutes parts. Un voyage visuel renforçant celui auditif apporté par la lourde programmation du lieu.

Même si, rapidement la gastronomie offerte par le festival ne te siéra pas (point noir au combien regretté du festival), la convivialité du partage d’un cornet de frites parfaitement cuites par les maîtres de la discipline est toujours agréable. Les amateurs de bonnes choppes seront servis au bar à bières spéciales dévoilant quelques références en la matière bien sympathiques.

Le Bar du Petit Bois, sans hésitation mon spot préféré du festival, offre un havre de paix au milieu du festival, et on s’y surprend à flâner dans l’herbe, sur un hamac et à y sombrer dans une sieste nécessaire.

Le festival offre chaque année son nouveau lot de surprise comme les laveurs de mains déambulant, les cours de fitness au réveil, les attractions des sponsors, le mur de graff. On a hâte de découvrir celles de cette année !

Le bar du petit bois de nuit

On dort où ?

Sans hésiter, nous te dirons d’aller au camping, meilleur lieu pour profiter jusqu’au bout de l’ambiance du festival. L’esprit bon enfant y régnant est un régal et tu te surprendras à rapidement apprécier les nombreux “APÉROOOO”, ou “DOUUURRREEUUUHH” qui ponctueront le rythme de tes nuits. Il ouvre le mercredi 12 juillet à 12h, et ferme le lundi 17 à la même heure. Un nouveau “Green Camping” est ouvert cette année, dans le but de réduire l’impact écologique, et donc de suivre une charte. Plus d’info par ici.

Il est également possible pour les moins téméraires, de se loger dans la zone “The Village”, offrant, moyennant finances, des hébergements plus conforts tels que les Tipis, Festihuts, Festicabins et Flexotels. Si c’est plus votre dada, c’est par ici les infos.

Comment on y va ?

En train, transport pratique et rapide grâce à la navette gratuite mise en place entre la gare et le festival. En voiture, car Dour est à 45 min. de Lille, une heure de Bruxelles et trois de Paris. L’immense parking gratuit mis à disposition à l’entrée du festival permet d’être stationné non loin du festival.

Pour les plus téméraires, un parking à vélos est à disposition à l’entrée du festival.

Combien ça coûte ?

Le plus économique est le pass cinq jours à 160€ (commissions comprises), offrant l’accès au festival durant la totalité de l’évènement, l’accès au camping et la navette depuis la gare. Les tickets journaliers sont à 70€ sauf le mercredi à 60€, toujours camping et navette compris. Si les options d’hébergement, de green camping, etc. t’intéressent, nous te laissons aller voir les détails sur le site du festival.

Il y a qui ?

Par souci de clarté, et afin de ne pas te perdre sous les quelques 236 noms de l’édition que tu peux admirer sur l’affiche, on va juste te présenter la programmation du mercredi ici. Puis un article viendra pour chacun des quatre autres jours restant !

Trois scènes ouvriront le bal en ce mercredi, la principale “The Last Arena”, la “Jupiler Boombox”, (issue de la fusion entre les anciennes “Jupiler Dancehall” et “Boombox”), et le “Dub Corner” placé cette année à l’entrée du festival.

Afin d’éviter tout problème pendant le reste du festival, on te conseille d’aller dire Bonjour à Vald sur la plaine de The Last Arena. Tu pourras aussi en profiter pour rester dans les parages lors du passage de la Bad Girl M.I.A, grosse production s’il en est, mais plutôt agréable à l’oreille la réunion de sonorités électro, des influences world de son origine, et ses chants hip-hop.

Inspiré, c’est le premier mot qu’on peut dégager en écoutant le projet Binkbeats. Multi-instrumentaliste, il propose un show à l’aide de samplers, et enregistre en direct lignes de vibraphones, bruits de percussions, et autres instruments plongeant l’auditeur dans une ambiance certaine, et sûrement la Boombox aussi en ce premier jour de festival. Deux artistes belges de hip-hop seront également présents sous le chapiteau. Damso avec ses productions sombres teintées par ses punchlines particulières. À voir, rien que pour s’en faire un avis. Caballero & Jean Jass seront également présents et insuffleront leurs textes absurdes. Pour finir ce line-up, les rênes du chapiteau seront confié à Toddha T & MC DRS, confrontant le premier habitué à une house aux teintes d’acid, au second d’un univers dubstep. Une expérimentation vécue en direct par le public !

Habituellement propice au chilled l’après-midi, la Dub Corner sera ouverte dès le premier jour. Autant prévenir, ce n’est pas notre genre de prédilection, et donc on préfère ne pas influer sur ton choix ! Si tu aimes le genre, tu en sais bien plus que nous ! Sinon, vas-y faire un tour pour éveiller ta curiosité, ils ne mordent pas !

Les autres jours arrivent, chaque mercredi à 18h, à partir du 7 juin tu auras l’article hebdomadaire te présentant en détails la programmation d’un jour :

Parcours de la programmation du jeudi ici.

Parcours de la programmation du vendredi ici.

Parcours de la programmation du samedi ici.

Parcours de la programmation du dimanche ici.

3 thoughts on “Tes vacs en fest’ 2017 – DOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*